Rencontre avec Héloise Roussignol

RENCONTRE AVEC HELOISE ROUSSIGNOL
  • Bonjour Héloïse, avant que l'on découvre ton parcours (car tu viens de loin !) , peux tu te présenter ? 

Bonjour à tous,

Je suis née à Lillebonne, en Haute Normandie, il y a 27 ans (bientôt 28 dans quelques jours ….). Mes parents étant séparés depuis longtemps, j'ai eu le privilège de grandir dans 2 familles, et de m'inspirer de mes 4 parents pour me construire …j'en suis très fière, et j'en profite pour les remercier tous les 4 pour toutes ces années de bonheur... Mon Papa était Handballeur dans sa jeunesse (puis Footballeur), tandis que ma maman était basketteuse....Une famille de sports collectifs ! J'ai un grand frère, Nicolas, petite, je passais la plupart de mon temps à jouer au Foot dans le jardin avec lui... Il sera à Lyon la semaine prochaine pour le travail, à mon grand plaisir. J'ai une « petite » sœur, de 8 ans ma cadette, Agathe, qui est en 2nd année d'école de Kiné dans le « grand nord » (à Berck), et qui j'espère prendra vite ses fonctions pour que je puisse utiliser ses services ! Et le petit dernier, mon Neveu Alex qui à 6ans, et qui a mon grand regret à choisi le Foot, comme son papa et son papy! C'est la 1ère fois fois que je suis loin d'eux, mais ils sont déjà tous devenus fidèles supporters de l'ASV (vous aurez l'occasion de les rencontrer lors de certains matchs) et suivent de très prêt mes aventures grâce au site internet de l'ASV …..Merci Solène ….

Je vis avec mon chéri, Thomas, nous nous sommes rencontrés au boulot (à l'US Lillebonne Basket ou nous étions tous 2 entraîneurs), et depuis nous ne nous sommes plus quittés. Il m'a suivi dans cette aventure, et il interviendra cet année au club de Basket de Vaulx en Velin avec la R2 et les Benjamins. C'est ma 1ère passion. Il a un petit garçon de bientôt 10 ans, Tom, qui vit avec sa maman à Rouen, mais qui est très fier de venir nous rendre visite à Villeurbanne, il regrette juste qu'il n'y ait que des filles à l'ASV !

Dernier détail, tout le monde m'appel « Hélo », ça va plus vite ….


  • Joueuse et entraîneur sont deux rôles que tu as toujours su gérer de manière complémentaire, peux tu nous décrire ton parcours basket et professionnel ? 

J'ai un parcours très « atypique » par rapport aux autres joueuses de ce niveau : J'ai commencé le basket à l'âge de 12 ans au CSGravenchon Basket, à quelques kms de chez mes parents, où j'ai joué en benjamines et minimes régions/départements. Puis à 16 ans, j'ai intégré l'équipe seniors 1 en  R2. J'ai connu 4 montées et 1 descente avec cette équipe, qui s'est construite petit à petit, pour atteindre en 7 ans le niveau NF2. En parallèle, une fois mon BAC en poche, j'ai intégré l'UFR STAPS de Rouen, et j'ai obtenu ma licence en 2006.

A la sortie de l'Université, l'US Lillebonne Basket ma sollicité pour un poste de responsable technique du secteur féminin, afin de développer ce secteur quelques peu oublié. J'ai relevé le challenge avec plaisir et détermination, malgré mon jeune âge (21 ans) et le peu d'expérience que j'avais. J'ai obtenu mon BE 1 Basket dans la foulée, et le travail s'est mis progressivement en marche. J'ai énormément appris de cette expérience, j'ai découvert une passion pour la formation des jeunes, et je pense avoir acquis dans ce secteur une expérience intéressante. J'ai quitté cet été cette « famille Lillebonnaise » pour venir rejoindre le projet de l'ASVBF, avec un pincement au cœur, mais c'était une opportunité qu'on ne peut refuser.... Je suis à distance toutes mes « pépètes », et je suis fière de ce qu'elles sont devenues (l'USL présente cette saison une équipe U15 nation pour la 4ème année consécutive, et une équipe U17 nation. Le club a reçu en Juin la labélisation club Élite FFBB),

Parallèlement, j'ai quitté le CSG en 2008 après une saison en NF2, pour rejoindre Aplemont (Le Havre), qui évoluait aussi en NF1 mais avec des ambitions de montée. Ce fut un tournant dans ma « carrière » puisque je quittais pour la 1ère fois mon club et découvrait une organisation et des partenaires qui s'approchait du « haut niveau ». Petit poucet de l'équipe, je découvrait des joueuses avec des CV et de l'expérience, mais grâce à mon envie et ma combativité, j'ai vite trouvé ma place. Après une montée raté de peu la 1ère saison, nous avons dominé les débats lors de la saison 2009-2010, et avons été promus en LF2 (année de la refonte des poules). J'ai donc eu l'honneur et la chance de faire une saison dans cette division, avec une équipe extraordinaire, et dont je garde un souvenir unique. Sportivement, nous avons vécu des moments difficiles, mais l'aventure humaine en valait la peine. En terme d'expérience, j'ai beaucoup appris durant cette saison. Et puis, c'est aussi l'histoire du rencontre avec une certaine Virginie KEVORKIAN, et je peux maintenant dire qu'elle aura changé ma vie !

A ce niveau, cela devenait compliqué de concilier les 2, et après une année en LF2, j'ai décidé de mettre ma priorité sur ma carrière professionnelle, et de ne pas poursuivre l'aventure sportive de haut niveau. J'ai donc rejoins mon ancien club (CSG), toujours en NF2, mais qui tournait une page avec un changement d’entraîneur et la reconstruction d'une équipe composé de joueuses locales. 3 ans après mon départ, je suis revenue pleine d'expérience et de confiance, et j'ai très vite occupée un rôle majeur dans cette équipe. Durant 2 ans, j'ai appris à devenir une joueuse leader (chose que je n'avais pas encore vécu), grâce au soutien et l'aide de mon entraîneur, et une nouvelle fois ce fut riche en expériences sportive et humaine. Surtout, c'était aussi une équipe de copines, qui se retrouvaient avec plaisir chaque mardi, jeudi et samedi pour aller au combat.... Avec cette équipe simple, conquérante, et d'un état d'esprit irréprochable, nous avons fait douté plus d'une équipe, puisque nous nous sommes hissées à la 3ème marche des play off ces 2 dernières saisons. Ce fut aussi difficile de quitter ce groupe, mais je suis avec elles chaque samedi par la pensée.

  • Quel est ton meilleur souvenir de joueuse et ton meilleur souvenir d’entraîneur ? 

Il y en a tant, je ne préfères pas les énumérer pour ne pas en oublier ….

Arrivée à l’inter saison, Virginie Kevorkian avait fait d'elle sa priorité dans son recrutement. Déjà deux mois ont passé et l'on comprend pourquoi... Rencontre avec Héloise Roussignol, joueuse exemplaire de l'ASV !
  • Virginie Kevorkian a fait de toi une priorité dans son recrutement et connaissait bien tes forces. Quelles ont été tes premières impressions avec ta nouvelle équipe de l'ASV ? 

J'ai rencontré des filles qui aiment autant que moi la compétition, et d'un état d'esprit formidable, pour mon plus grand plaisir ! C'est une équipe atypique, un mélange subtil de jeunesse et d'expérience. Il y a vraiment des joueuses très talentueuses dans notre équipe, avec pour certaines des CV très étoffés, et tout le monde marche dans la même direction.

Je me suis très vite senti à ma place ici, et c'est avec plaisir que nous ne retrouvons chaque soir pour nous construire petit à petit. Cela fait à peu près 7 semaines que nous sommes réunis, et on peut déjà ressentir de la complicité et un vécu commun au sein du groupe. Tout le monde est investi à 200% pour la réussite de ce projet, et chacun essai de donner le meilleur à tous les instants, pour le bien de l'équipe. Le plus important dans tout ça, c'est qu'en plus on s'amuse !


  • Tu es une des cadres de cette équipe, qui va apporter tant sur le plan collectif, la combativité mais aussi sur l'expérience. Quelle place te donnes-tu dans ce groupe ? 

Tout d'abord , je suis déjà très fière d'appartenir au groupe que nous sommes en train de construire, et je vais donner le meilleur pour apporter le maximum à cette équipe. J'espère pouvoir apporter à mes coéquipières un soutien et une régularité à toutes épreuves. Je n'ai pas vraiment de points forts, ni de points faibles d'ailleurs, mais j'essaie de jouer juste. Déformation professionnel oblige, je pense avoir une bonne capacité de lecture de jeu, pour moi, mais aussi pour les autres et j'essaie de la faire partager. La place que je me donnerai dans le groupe ? Celle qui sera nécessaire pour la bonne santé de l'équipe et pour gagner des matchs ….. je pense avoir la faculté de pouvoir m'adapter rapidement en fonction des besoins, pour l'équipe.


  • Déjà deux matchs et deux victoires. Vous ne pouviez pas mieux commencer ? 

En terme de résultats, c'est certains. En plus des 2 victoires, et de notre 1er place très provisoire (ne nous emballons pas, la saison est longue) nous prenons aussi des point-average confortables, en vue des matchs retours. Les matchs amicaux nous ont permis de nous préparer, il fallait trouver un équilibre, l'intégration de 5 nouvelles joueuses c'est parfois compliqué, mais rapidement chacune à trouver son rôle, bien aidée par Virginie, qui avait mûrement réfléchi cette composition d'équipe … Ce n'est pas le hasard !! Ces 2 premières journées ont montré que nous avions trouvé notre identité : l'ASV saison 2013-14, c'est : défendre,courir, engagement, rigueur, et combativité ! D'autant plus que le profil de l'équipe s'y prête plutôt bien (encore une fois, le hasard n'a rien a voir la dedans...). Petit bémol de ce début de saison avec la blessure à la cheville de Marion à la Tronche, mais elle devrait pouvoir nous rejoindre samedi, pour notre 1er sortie au grand complet !!


  • On ressent un esprit d'équipe, des valeurs de combativité, d'investissement. Ce sont des points importants qui comptent pour toi ? 

Évidemment, et si vous en doutiez encore, j'ai du les énumérer une bonne dizaine de fois depuis le début de l'interview !! Bien au delà des qualités individuelles, c'est, à mon sens, LA condition indispensable a la réussite. J'ai tellement croisé au cours des saisons passées des filles certes talentueuses, mais tellement « princesses » …. attention, ce n'est pas la seule condition, bien-sur d'autres notions sont importantes, telles que les qualités physiques, l'adresse, la compréhension …. mais elles sont inutiles si elles ne sont pas accompagnées de l'investissement nécessaire ….

Ce groupe dégorge de cet état d'esprit combatif et compétiteur, et je pense que plus nous arriverons a retarder l'échéance de la 1ère défaite, et plus nous deviendrons difficile à battre …. je le souhaite tout du moins ….


  • - As tu un tic, une manie en tant que joueuse durant la préparation du match ou du match ? 

Pas vraiment ! Je n'aime pas restée inactive le samedi sinon le temps passe trop lentement avant l'heure du match . (cette saison j'irai coacher les mini pouss) ….. non non je ne suis pas impatiente …. (un peu c'est tout!)

  • Cette saison, l'ASV t'a confié les clés de la nouvelle équipe U17 France. (pour rappel, l'ASV a toujours été dans cette catégorie hormis la saison passée). Nouveau challenge, nouvelle équipe et déjà du travail ? Les débuts ont été compliqués et déjà tu ressens les progrès de tes joueuses ..

    Début compliqué oui et non . En terme de résultats oui puisque nous avons 2 défaites pour 0 victoire, mais je dirai presque c'est « normal », il faut se remettre dans le ton du championnat de France. Nous avons rencontré 2 équipes complètement à notre portée, mais nous avons échoué sur des « détails » (qui font toute la différence en terme de résultats)... Mon arrivée, s'habituer à une nouvelle méthode de travail, une rigueur différente lié au championnat, un changement de catégories, pleins de choses qui compliquent ce début de saison … Mais je suis très agréablement surprise de ce que les filles ont proposé sur ces 2 matchs …. A nous de franchir le cap de la victoire maintenant ...


  • Peux tu nous présenter brièvement ton équipe ? Quel en sera l'objectif pour cette saison ? 

L'équipe est composée de 11 joueuses, 9 anciennes minimes qui passent cadettes ensemble cette année, et 2 arrivées, Victorine et Camille. Malheureusement, le groupe est touché par des blessures, Lara et Lorinda n'ont pas encore pu disputer de rencontre officielle, et Julie qui s'est blessé à la cheville la semaine dernière, est indisponible quelque temps. C'est un groupe qui se connaît bien, avec un vécu collectif certain, et qui est très présent dans l'envie et l'engagement qu'elles mettent sur le terrain le dimanche. C'est un point très positif.Elles ont encore besoin d'apprendre à bien s’entraîner, mais nous sommes sur la bonne voie. Certains secteurs ont besoin d'être améliorés, mais je suis confiante pour la suite de la saison.

En terme d'objectif, le travail est plus qualitatif que quantitatif. Certes, la formation passe aussi par la capacité à gagner des matchs, c'est un point important qu'il ne faut pas négliger, mais la priorité est mise sur la formation de la joueuse (individuellement ET collectivement). Le but premier étant que ces jeunes filles puissent intégrer dans les années futures les équipes seniors de l'ASV …..

Pour autant, je pense que ce groupe est capable de l'emporter à de multiples reprises cette année, à commencer lors de la 1er phase, avec des victoires contre Annecy et St jean de Muzols au retour par exemple.... (et Challes ce dimanche pourquoi pas ?!)


  • Le club souhaite ouvrir son Centre d’Entraînement dès la rentrée 2014 avec Héloïse aux commandes. C'est un lourd projet. Est-il adapté selon toi au projet sportif de l'ASV ? 
  • C'est l'une des raisons de ma venue ici, le projet d'ouverture du centre d’entraînement en 2014... cela fait 2 mois que je prend des informations sur le club, la ville, les projets existants, a venir..... Je pense, avec les informations actuelles, que c'est un projet très intéressant pour l'ASV, je dirai même indispensable sur du long terme pour assurer le développement du club. Les équipes seniors respectivement en NF3 et NF1 sont des excellents outils sportifs et aussi de communication, mais ce ne doivent pas être la seule finalité. Les U17 nations et le travail entrepris sur les plus jeunes sont tout aussi indispensables pour l'ASV, et les 2 éléments doivent être, à mon sens, intimement liés. Pour cela, le centre d’entraînement est l'outil idéal. Il nous permettrait de proposer au jeunes filles à potentiel, de rentrer dans une structure adapté au développement de leur carrière de joueuse. Les différents partenariats mis en place avec école, collège et lycée sont eux aussi très importants pour l'avenir.....

    Sincèrement, je pense que l'ASV à toutes les cartes pour être un acteur important du basket féminin, reste à en faire bon usage …..


  • Avant dernière question, tu es diplômée Brevet d’État et tu vas également entraîner les U9 de l'ASV. Est-ce important de mettre des compétences sur les petites équipes en basket 

Une nouvelle fois, les propos que j'ai tenue au dessus répondent en partie à cette question. .L'école de Basket est comme son nom l'indique, une base qu'il ne faut pas négliger. Apprendre, c'est bien plus facile que désapprendre pour réapprendre. Prenons tout de suite les bonnes habitudes, qu'elles soient axées sur l'apprentissage des fondamentaux du basket, mais aussi la capacité à savoir s’entraîner, écouter, respecter les règles, l'esprit d'équipe, ses engagements …. Il n'est jamais trop tôt pour bien commencer !


  • La tradition veut que la dernière question soit réservée à un petit mot de ta part. Libre expression pour le mot de la fin …
  • Un grand merci aux personnes qui m'ont permis d'être présente aujourd'hui parmi vous, avec un clin d’œil particulier à Virginie ….. J'ai déjà fais de belles rencontres, et ce n'est que le début …..

    Une de mes belles rencontres c'est passé samedi dernier lors du 1er match à De Barros, avec vous tous, et j'espère vous retrouver encore plus nombreux la semaine prochaine à 16h pour le match contre Aubervilliers ….. On prend plaisir à vous donner du plaisir, alors on compte sur vous ….

    Merci à tous,

    Hélo

Présentation

LA JOUEUSE NATIONALE 1

L'ENTRAINEUR U17 FRANCE

equipe.jpg
IMG_7400.JPG
Echauffement2.jpg
Le Havre - LF2
CS Gravenchon
Un grand merci à Hélo pour cette longue entrevue qui démontre toute l'intelligence, la justesse et la motivation de notre nouvelle recrue de l'ASV ! Nous lui souhaitons une excellente saison verte !
création de site internet avec : www.quomodo.com